neuromarketing

Utiliser le neuromarketing dans son OF

  • 4 minutes de lecture

Quand on parle de neurosciences dans le domaine de la formation, on parle souvent de neuropédagogie. Mais les neurosciences sont larges. On peut les décortiquer en neurosciences sociales, la neurolinguistique, la neurophysiologie… Tout ce qui est lié aux cerveaux.

Aujourd’hui, on va également se pencher sur la partie marketing, le neuromarketing. Comment l’utiliser pour faire fonctionner son centre de formation ?

Le terme neuromarketing 🧠

Il désigne l’application des neurosciences cognitives dans le marketing et à la communication.
On l’utilise pour « prédire » les comportements des consommateurs et identifier les zones du cerveau activées par différents stimuli marketing.

On mesure l’attention, on provoque une émotion.

Le neuromarketing pour les centres de formation 🎓

En tant que gérante d’un organisme de formation, on met forcément en place des techniques marketing.

Il peut être donc intéressant de s’y pencher et de voir comment on peut utiliser le neuromarketing pour optimiser vos stratégies de communication, de contenu et d’expérience utilisateur.

Comprendre les motivations et les freins des apprenants 🔎

D’abord, il est crucial de comprendre ce qui motive vraiment les apprenants. Parfois les gens ne savent pas eux-mêmes pourquoi ils préfèrent une chose à une autre. En posant les bonnes questions ou en observant leurs réactions, on peut découvrir ce qui les attire ou les rebute dans vos formations.
Par exemple, si vos apprenants adorent les vidéos interactives mais décrochent devant des pavés de texte, vous avez une piste pour adapter votre contenu. 🧐

Améliorer l’expérience utilisateur sur les plateformes en ligne 👀

On appelle l’expérience utilisateur, le parcours de l’utilisateur la facilité avec laquelle la personne va utiliser le système (site internet, une application…) que lui met à disposition une entreprise.

On va donc utiliser les principes du neuromarketing pour créer des interfaces agréables et faciles à lire.
La disposition visuelle, la simplification des parcours, l’emploi des couleurs, des formes…

neuromarketing

Optimiser la communication marketing 📢

Des visuels captivants et des titres accrocheurs qui mettent en avant les bénéfices concrets de la formation (par exemple, « Transformez votre carrière en 3 mois avec notre formation en data science ») peuvent être plus efficaces pour attirer l’attention et susciter l’intérêt.

Certaines entreprises utilisent l’émotion.
Le sentiment d’urgence, le F.O.M.O (fear of missing out) en leur donnant une date butoir d’inscription avec un avantage.

Les adeptes du marketing connaissent le fameux profil SONCAS et AIDA :

– Le modèle SONCAS est un acronyme qui résume les six moteurs principaux qui peuvent influencer la décision d’achat d’un individu :

  • Sécurité : le besoin de se sentir en sécurité et protégé. (une « formation certifiante », des témoignages)
  • Orgueil : le désir d’être valorisé et respecté. (la formation « spécifique à »)
  • Nouveauté : l’attrait pour la nouveauté et l’innovation (une méthode « unique »)
  • Confort : la recherche de confort et d’aisance. (par exemple « le clé-en main », accompagnement « pas à pas »)
  • Argent (économie) : la sensibilité au prix et la recherche du meilleur rapport qualité-prix.
  • Sympathie : l’influence des émotions et des relations personnelles. (storytelling, proximité).

– AIDA est un acronyme qui décrit les quatre étapes clés par lesquelles un consommateur passe généralement avant de prendre une décision d’achat :

  • Attention : Attirer l’attention du consommateur (accroche).
  • Intérêt : Éveiller l’intérêt en montrant en quoi le produit ou le service répond à ses besoins.
  • Désir : Créer le désir pour le produit ou service en mettant en avant ses avantages et caractéristiques uniques.
  • Action : Inciter le consommateur à prendre une action, comme effectuer un achat ou s’inscrire à une formation.

Alors, prêt à utiliser le neuromarketing ? 😎

Le neuromarketing soulève aussi des questions éthiques importantes. Les critiques s’inquiètent de la manipulation potentielle des consommateurs qui exploitent des vulnérabilités inconscientes. 

Il faut bien sûr l’utiliser avec parcimonie. L’idée n’est pas de manipuler de façon malveillante les personnes pour qu’elles achètent les formations. 😅

Mais connaître les neurosciences permet d’ajuster notre stratégie marketing.